Mon espace La Roche-Posay

Vous n'avez pas encore d'espace La Roche-Posay?

Mot de passe oublié ?
Pour recevoir un mail vous rappelant votre login et votre mot de passe, veuillez saisir l'email utilisé pour vous inscrire.

Mon email

POUR CHANGER LA VIE DES PEAUX SENSIBLES.

Que faites-vous face à un patient se plaignant de démangeaisons du cuir chevelu ?

D’abord, je l’examine pour voir s’il n’existe pas un eczéma séborrhéique ou un psoriasis.

Ces deux affections sont fréquentes. On observe alors une rougeur importante et une desquamation du cuir chevelu. Plus souvent, on peut remarquer de simples pellicules fines adhérentes, avec un cuir chevelu un peu rouge. Cela traduit alors une irritation par des produits externes. Enfin, il ne faut pas oublier les poux ! Je recherche systématiquement des lentes.

Quand il n’existe pas de pathologie visible, comment expliquer les démangeaisons ?

Elles peuvent accompagner une peau globalement sensible.

J’interroge mes patients sur la fréquence des shampooings et le type de shampooing utilisé. Des lavages trop fréquents, avec des shampooings mal adaptés, peuvent déclencher une irritation chronique, source de démangeaison. Un cercle vicieux peut s’installer : le grattage augmente l’inflammation. Un séchage effectué à une chaleur excessive peut aussi agresser le cuir chevelu. Il ne faut pas non plus sous-estimer le stress, qui majore souvent l’envie de se gratter.

Que proposez-vous ?

D’abord, il faut traiter la cause.

Il existe des traitements efficaces des pathologies que j’ai évoquées. S’il s’agit d’une irritation externe, j’explique au patient l’importance d’utiliser des shampooings doux, de bien rincer, de ne pas utiliser quotidiennement des shampooings kératolytiques. Il existe des produits cosmétiques après-shampooing pour apaiser un cuir chevelu trop sensible. Le brushing doit être effectué en douceur. Agir sur le stress est plus difficile, mais la prise de conscience de ce facteur favorisant peut être bénéfique.
loading : 0,873 sec