Comment prévenir les mains sèches causées par le gel hydroalcoolique ?

Utiliser du gel hydroalcoolique peut provoquer une sécheresse des mains. Découvrez nos conseils et soins pour nourrir et hydrater votre peau.

Parmi les gestes barrières destinés à nous protéger contre les virus, et notamment contre le Covid-19, se laver les mains reste le moyen le plus efficace. En effet, tout au long de la journée nos mains sont exposées à de nombreuses surfaces potentiellement contaminées et, pour éviter de s’infecter en se touchant le visage, il convient de les laver aussi souvent que nécessaire. Pratique et facile à transporter, le gel hydroalcoolique a ainsi pris place parmi les indispensables des Français et son usage quotidien s’est démocratisé. Protégées du virus, les mains sont toutefois mises à rude épreuve face à cette pratique répétée. Vous avez les mains sèches, abîmées à force de vous les désinfecter ? Voici quelques astuces pour prévenir mais aussi réparer les mains desséchées par le gel hydroalcoolique.

I. Appliquer le gel hydroalcoolique au bon moment


L’utilisation répétée du gel hydroalcoolique au cours de la journée est nécessaire mais peut provoquer des effets indésirables. En cause ?

Sa haute concentration en alcool (entre 60 et 70%). C’est elle qui permet l’élimination de 99% des bactéries présentes sur les mains, mais c’est également elle qui est à l’origine d’un dessèchement de la peau. En effet, le gel hydroalcoolique élimine, sans distinction, bactéries pathogènes ou non. Cependant les bactéries non pathogènes présentes sur la peau constituent ce que l’on appelle le “microbiote” ou encore “la flore cutanée”. C’est une biodiversité bactérienne qui protège la peau des agressions extérieures parmis lesquelles, les ultraviolets, la pollution, la perte en eau et les infections.

Cette flore cutanée se reforme très rapidement cependant une application excessive de gel hydroalcoolique compromet sa régénération complète et laisse la peau à demi-nue. En effet, les bactéries qui composent le microbiote cutanée produisent un film protecteur qui vient s’ajouter au film hydrolipidique naturel de la peau. Résultats : rougeurs, irritations et sensations d’inconfort apparaissent lorsque ce film est endommagé.

Les mains s’assèchent, s’abîment et s’exposent à des inflammations. Ainsi, afin de se débarrasser des bactéries tout en respectant la peau, il convient de choisir un gel hydroalcoolique adapté aux peaux sensibles (composé d’un émollient aux vertus réparatrices comme la glycérine) et de l’appliquer avec modération.

II. Utiliser des produits d'hygiène doux


En dehors de l’utilisation du gel hydroalcoolique et chaque fois que le lavage de main à l’eau et au savon sera possible, l’utilisation de produits lavants adaptés permettra de restaurer la barrière cutanée et ainsi de limiter les sensations désagréables d’irritation propres aux mains sèches et abîmées. De façon générale, les dermatologues recommandent l’utilisation de produits lavants doux tels que les savons surgras et les huiles lavantes afin de limiter le dessèchement de la peau. C'est une priorité pour La Roche-Posay qui développe exclusivement des produits d’hygiène adaptés aux peaux les plus sensibles pour nettoyer en douceur, apaiser sans endommager l’épiderme.

Pour un lavage des mains au quotidien, le gel lavant Lipikar nettoie en douceur, restaure la barrière cutanée et relipide intensément la peau. Enrichie en Niacinamide et Beurre de Karité, il redonne confort et souplesse aux mains sèches et abîmées par le gel hydroalcoolique. 

Pour les peaux à tendance atopique, la crème lavante ultra-douce Lipikar Syndet AP+ apaise immédiatement les mains asséchées par le gel hydroalcoolique. Enrichie en Aqua Posae Filiformis et Beurre de Karité, Lipikar Syndet AP+ agit à la surface de la peau pour rétablir et stabiliser l'équilibre du microbiome ainsi que pour restaurer et préserver la barrière cutanée. Élaborée avec un minimum d'ingrédients sélectionnés pour leur efficacité et leur tolérance, sa formule minimise les risques d’allergies et permet aux peaux les plus sensibles de réduire les sécheresses sévères provoquées par les lavages répétés.

Relipidante, anti-irritation et anti-grattage, Lipikar existe également en version huile lavante. Complétée de Niacinamide apaisant et de Beurre de Karité relipidant, la formule de l’huile lavante Lipikar protège la peau des effets desséchants du calcaire provoqués par les nombreux lavages et hydrate durablement les mains sèches et abîmées.

III. Renforcer l'hydratation des mains


Enfin, une hydratation régulière à l’aide de produits surgras permettra de réparer les mains abîmées par le gel hydroalcoolique. Avec Cicaplast Mains, La Roche-Posay propose une solution ciblée. Cette crème barrière réparatrice apaise, protège et restaure la barrière cutanée des mains sèches. Une application quotidienne à l’heure du coucher s’impose comme une étape indispensable pour nourrir l’épiderme et permettre à la peau de retrouver confort et souplesse.

Ensuite, si le besoin s’en fait sentir, l’application de Cicaplast Mains peut également suivre celle du gel hydroalcoolique durant la journée. Redevenues sèches suite à la friction du gel hydroalcoolique, les mains peuvent en effet être hydratées sans que cela n’affecte la potence du gel hydroalcoolique. Vous n’avez pas le temps d’attendre que vos mains sèchent ? Rapidement absorbée, la texture-barrière nouvelle génération de Cicaplast Mains laisse un fini invisible, non gras et non collant. Rendue possible par une concentration à 30% de Glycérine, cette texture permet une application régulière, aussi souvent que nécessaire, et une reprise immédiate de votre activité (sans vous soucier d’avoir les mains qui collent).

Enfin pour les mains les plus abîmées suite à l’application du gel hydroalcoolique, et notamment les peaux sensibles à tendance atopique particulièrement fragilisées par cette nouvelle habitude, un soin complet relipidant est une option réparatrice conseillée. Il suffit de se procurer des gants en coton ou, à défaut, des moufles ou des chaussettes propres, et de les enfiler sur les mains suite à l’application du Baume Relipidant Lipikar AP+M. Résultat : le baume réparateur est concentré  à l’intérieur du gant, il ne se perd pas sur vos draps et focalise son action sur la peau. À l’intérieur du gant, la chaleur corporelle crée de l’humidité agissant en faveur d’une hydratation intense.

Recommandé pour vous

Voir tous les articles

Produits associés

Voir tous les produits