Ma peau pendant un cancer

Prendre soin de sa peau et mieux vivre son cancer

Ongles

Partager cet article

Avec la chimiothérapie et sous l’effet des thérapies ciblées, l’aspect de vos ongles est susceptible de se modifier. Fragilisés, ils peuvent devenir secs et cassants, se décolorer, des stries (bandes foncées, signe que la matrice de l’ongle se pigmente), ou encore des tâches peuvent apparaître à leur surface. Cela peut être accentué par des agressions chimiques ou physiques quotidiennes. Ces effets indésirables sont sans gravité et disparaîtront quelques mois après l’arrêt des traitements.


Retenez les bons gestes du quotidien

Si vous en avez l’occasion, offrez-vous un soin chez un pédicure ou un podologue avant de commencer le traitement. N’hésitez pas à en parler avec votre oncologue.
Durant vos traitements, il est conseillé de limer vos ongles de mains et de pieds (pas trop courts), plutôt que de les couper avec des ciseaux, afin d’éviter tout risque d’infection.
N’arrachez pas les petites peaux, ne coupez pas les cuticules et ne rongez pas vos ongles ; hydratez plutôt leurs contours avec une huile ou une crème adaptée.
Si vous effectuez des travaux ménagers, le port de gants en coton, sous des gants en plastique, est recommandé.
Pour éviter les traumatismes de vos extrémités, privilégiez un chaussant confortable.
En cas d’apparition d’une sensibilité ou d’une douleur, il est recommandé de consulter rapidement votre dermatologue. Il sera de bon conseil.

Evitez :

  • tous les vernis contenant formol, paraben, toluène, colophane,
  • les faux ongles,
  • Les manucures agressives
  • Les produits détergents
  • Les dissolvants contenant de l'acétone
  • Le contact prolongé avec l’eau et l’exposition au soleil

    Source : INCA

Votre traitement est à base de taxanes ?

Appliquez une ou deux couches de vernis contenant du silicium, pour renforcer l’ongle. Renouvelez dès que le vernis s’abime, après avoir nettoyé l’ongle avec un dissolvant sans acétone.