0

newsletter

Rejoignez la communauté pour recevoir
des offres exclusives et des conseils d'experts.

*Champs obligatoires
-10%

OFFRE DE BIENVENUE
-10%*

Je m'inscris au programme
j' ma peau sensible

Etape 1/2

  • Votre mot de passe doit avoir 8 caractères minimum
  • Votre mot de passe doit contenir un chiffre
  • Votre mot de passe doit contenir un caractère spécial parmi - + _ ! @ # $ % ^ * . , ?
  • Your password must have one lower letter
  • Your password must have one upper letter

*Offre valable pour une personne dans la limite d'un mois à compter de la création de votre compte pour toute première commande supérieure à 50€. **Champs obligatoires
-10%
Retour à laroche-posay.fr
Save your skin

Comprendre les indices de protection UVB/UVA


Img_Comprendre les indices de protection UVB/UVA

Choisir la bonne protection solaire relève souvent du dilemme. Face aux différentes appellations et abréviations (SPF, PPD), il n'est pas toujours évident de s'y retrouver : que doit-on prendre en compte pour une protection optimale ?

Fini les coups de soleil

Pour se protéger contre les coups de soleil et les brûlures, c'est le SPF (« Sun Protection Factor ») qu'il faut vérifier. Indiqué sur toutes les crèmes solaires, il est divisé en quatre niveaux de protection : faible (indice 6 à 10), moyenne (de 15 à 25), haute (de 30 à 50) et très haute (à partir de 50+).

Selon le phototype, la peau réagit plus ou moins vite au soleil.

Alors que certaines peaux bronzent plus facilement que d'autres, les plus fragiles ont besoin d'une très haute protection. Avec un indice de protection élevé, votre peau est donc mieux protégée. Néanmoins, après deux heures, il faut penser à renouveler son application généreusement.

Bon à savoir : quel est mon phototype ?

Le phototype permet de classer les individus selon la réaction de leur peau lors d'une exposition solaire. Il en existe six :

  • Phototype I : peau laiteuse (rousse), prend toujours des coups de soleil, ne bronze jamais, très nombreuses taches de rousseur.
  • Phototype II : peau claire, prend toujours des coups de soleil, acquiert parfois un léger hâle, nombreuses taches de rousseur.
  • Phototype III : peau claire à mate, prend parfois des coups de soleil, bronze toujours (bronzage moyen), quelques taches de rousseur.
  • Phototype IV : peau mate, ne prend jamais de coups de soleil, bronze toujours (bronzage foncé), pas de taches de rousseur.
  • Phototype V : peau brune, ne prend jamais de coups de soleil, bronze toujours (bronzage très foncé), pas de taches de rousseur.
  • Phototype VI : peau noire, ne prend jamais de coups de soleil, pas de taches de rousseur.

Contre le vieillissement prématuré

Tout comme pour les UVB, il existe différents niveaux de protection contre les UVA : on appelle cette mesure PPD (« Persistent Pigment Darkening » ou pigmentation persistante). Une protection solaire offrant une forte PPD permet de mieux se protéger des méfaits des UVA qui sont en partie responsables d'allergies solaires, du vieillissement prématuré de la peau, de l'apparition de taches pigmentaires ou parfois plus simplement de boutons, et participent également à l'induction de cancer de la peau.

Un soin solaire avec un bon rapport SPF/PPD vous assure ainsi une protection optimale contre les UV (c'est-à-dire une protection large spectre ou broad spectrum). C'est le cas de la gamme Anthelios, qui vous offre une protection solaire anti-UVA et UVB efficace grâce à un ratio SPF/PPD plus strict que celui recommandé par la Commission européenne. Anthelios est déclinée en deux indices, SPF 30 (haute protection) et SPF 50+ (très haute protection).

Qu'est-ce qu'un indice de protection aux ultraviolets ?

Img_Video

Notre approche en 3 étapes pour faire reculer le cancer cutané

Preview : False
loading : 1,118 sec