0

Je rejoins la communauté j'aime ma peau sensible

pour recevoir des offres exclusives,
des conseils d’experts

Ne plus me proposer

Back to laroche-posay.fr

Merci

De la part de tous
les Petits Princes

Depuis 3 ans, La Roche-Posay soutient l'Association Petits Princes qui réalise les rêves des enfants gravement malades.

Grâce à vous, 55 rêves ont été réalisés.
En 2018, les Petits Princes ont un message pour vous, MERCI.

Les Petits Princes vous disent
MERCI

Lipikar

Gel lavant 750ml

En savoir plus

Lipikar

Huile lavante 750ml

En savoir plus

Je trouve mon point de vente

Les Petits Princes vous racontent leurs rêves

Le rêve d' Iris

Le rêve de Clémentine

Le rêve de Mathieu

Le rêve d' Alexie

Le rêve de Capucine

Le rêve d' Ethan

Iris, 3 ans

Une petite princesse dans son élément

C’est avec timidité que la petite Iris découvre ce matin l’immense site de Disneyland Paris. Elle est venue y passer quelques jours avec sa petite sœur et ses parents, mais elle est trop impressionnée pour partager sa joie avec eux. Cependant, lorsqu’à l’hôtel, elle peut revêtir sa magnifique robe de princesse, la petite Iris n’est plus la même. Tout de suite plus à l’aise, son visage s’illumine et le sourire ne la quitte plus.

Dans les allées du parc, Iris marche avec fierté en tenant sa robe à deux mains. Elle est venue rencontrer ses personnages favoris et discuter avec eux. Direction donc les princesses, pour une petite visite à Alice, Jessie, la Belle au Bois Dormant et bien d’autres : elles sont charmées par la robe d’Iris et avouent n’en avoir pas de si belle. La petite fille est aux anges ! Elle regarde les princesses avec une admiration sans borne et profite de ces moments où elles discutent en tête à tête.

Elle rencontre également Mickey, à qui elle fait un gros câlin et qui la fait tourner dans sa belle robe, et le Génie de la lampe. Celui-ci est très rigolo et ils s’entendent très bien ! Au moment de la parade, malgré la fatigue de cette journée riche en émotions et en rires, Iris se laisse happer par l’ambiance et reste bouche bée face aux chars. Elle n’en perd pas une miette, emportée par le spectacle et par l’émotion.

Ce soir, c’est une petite fille pleine de souvenirs qui s’endormira entre ses draps de princesse, toute prête le lendemain à continuer son expérience féérique à Disneyland.

Clémentine, 17 ans

Un rêve d’aurores

Clémentine est une jeune fille fascinée depuis toujours par les pays nordiques, et qui rêve de tous les visiter. Puisque cela est compliqué pour le moment, elle décide de réaliser une partie de son rêve en France. L’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) de Toulouse lui ouvre donc ses portes le temps d’une journée, pour lui permettre d’avoir un premier aperçu des aurores boréales.

Clémentine est accueillie avec sa maman à l’IRAP par Marine, doctorante en astrophysique, qui leur fait d’abord visiter le site. Clémentine est particulièrement intéressée par le module du nouveau vaisseau spatial pour Mars qui y est en construction.

La jeune princesse a ensuite la chance de tester un nouveau casque de réalité virtuelle, pour un voyage en tête à tête avec Neil Armstrong. Au programme : décollage, visite de l’espace jusqu’à la lune, alunissage, quelques pas sur l’astre, et retour à la maison. En enlevant son casque, Clémentine est toute déboussolée, et surtout très impressionnée.

Après une explication sur le mécanisme des aurores boréales, vient ce que Clémentine attendait tant : la simulation. Sous une coupole en verre, deux petites planètes en métal reproduisent des aurores boréales. Ce sont des cercles de lumières mauve et rouge qui apparaissent autour des planètes et se meuvent comme de réelles aurores. Cela laisse Clémentine sans voix.

Elle peut ensuite replonger dans son casque de réalité virtuelle pour observer de « vraies » aurores boréales. Un sourire immense aux lèvres, elle profite des magnifiques vagues vertes qui dansent dans le ciel fictif. C’est un moment magique qui l’époustoufle, cela semble si réel. Lorsqu’elle retire son casque, Clémentine est comblée, et très émue par cette journée.

Ce premier aperçu des merveilles du nord n’est pas près de faire changer Clémentine d’avis pour son projet de voyage. Elle est plus décidée que jamais à voyager dans les pays nordiques et observer ces incroyables phénomènes.

Mathieu, 12 ans

La journée parfaite d’un gamer

Du matin au soir, le jeune Mathieu ne pense qu’à une chose : augmenter son expérience et combattre les boss de ses jeux vidéos favoris. Le jeune garçon est passionné depuis toujours par l’univers des jeux vidéos, et son vœu le plus cher est de se rendre à la Paris Games Week. Il veut y rencontrer ses joueurs d’e-sport préférés et découvrir de nouveaux jeux et de nouvelles consoles.

Le matin, le salon est assez calme. Mathieu et sa famille peuvent accéder aux différents écrans et jeux avec beaucoup de facilité. Tout est d’une esthétique époustouflante, grâce à une technologie très poussée. Le jeune gamer est déjà habitué, mais il est tout de même ébahi par les graphismes. Il s’essaye sur de nombreuses machines et manipule les manettes avec adresse et rapidité, fou de joie de pouvoir passer la journée à s’adonner à sa passion.

Régulièrement, il fait en sorte que sa famille et lui repassent devant la Nintendo Switch, sa console préférée. Et chaque fois, pas question de ne pas y jouer !

Il teste également un casque de réalité virtuelle, une première pour lui. Quelle expérience ! Malgré une légère sensation de vertige, Mathieu est ravi de cette découverte.

Plongé dans la Paris Games Week, il ne voit plus le temps passer tant il est concentré et s’amuse. A la fin de la journée, il souhaite encore « jouer un peu » avant de rentrer, et reste deux heures devant l’écran ! Ses parents et ses sœurs doivent pratiquement l’arracher à ses manettes, lorsque vers 19 heures, le salon se remplit, et qu’il est vraiment l’heure d’y aller.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est un rêve réussi pour Mathieu, dont il aura très très bien profité !

Alexie, 19 ans

Dans les coulisses des courses hippiques

Alexie fait de l’équitation depuis qu’elle est toute petite. Elle ne pourrait imaginer sa vie sans le contact avec les chevaux. Puisque cela fait longtemps qu’elle n’a pas passé du temps avec ses animaux favoris, elle prend le chemin du Centre d’Entraînement de France Galop à Chantilly pour réaliser son rêve : passer une journée entière dans le monde équestre.

Arrivée à 7 heures du matin, la jeune fille assiste à l’entraînement des chevaux de courses, sur des kilomètres de pistes de gazon et de sable entretenus quotidiennement. Elle est ensuite emmenée sur la piste des Lions : les chevaux s’entraînent au galop sur une distance de 4 kilomètres. Aux anges, Alexie les mitraille avec son appareil photo. Elle n’est pas près d’oublier la beauté des chevaux, qui sont soignés et chouchoutés tous les jours.

Elle peut d’ailleurs participer à leur toilette après l’entraînement. Elle se voit personnellement confier les soins d’un vieux cheval à la retraite, Al Capone II, et d’un cheval émetteur utilisé dans tous les hippodromes de France Galop, une vraie star ! C’est avec une grande joie qu’elle retrouve sa proximité avec les deux chevaux, et sa complicité.

Elle est ensuite invitée à visiter une écurie de course avec Julien Phelippon, qui partage avec elle sa passion pour les chevaux de course. Alexie est ravie de rencontrer les chevaux de son écurie. Julien lui explique que l’une de ses juments, Weekfair, doit participer à une course l’après-midi même : Alexie assiste donc à sa préparation et à son arrivée en van à l’hippodrome. Avant la course, Weekfair est douchée et montrée à un vétérinaire. Pas de stress, ni pour elle, ni pour son maître ! D’ailleurs, elle remporte la course haut la main !

Cette victoire vient embellir la fin de cette journée délicieuse. Alexie se confie : « Aujourd’hui, j’ai beaucoup observé et écouté et j’ai appris et découvert beaucoup de choses. C’était une très belle journée, tout m’a plu ! ».

Capucine, 9 ans

Une moldue à Poudlard

Lectrice passionnée, Capucine est fan des livres Harry Potter, et elle adore également les films. C’est un univers qui l’enchante et qu’elle connaît dans les moindres détails. Elle rêve de visiter les studios Harry Potter de Londres afin d’entrer dans les coulisses de Poudlard, et, qui sait, ressortir avec un diplôme en sorcellerie !

Lors de son premier jour à Londres, Capucine, accompagnée de sa maman, en profite pour visiter le musée de Mme Tussaud. Elle croise ainsi la famille royale au complet et un nombre incalculable de stars ! Elle prend la pose à leurs côtés, tentant d’être aussi figée qu’eux… Cela l’amuse beaucoup, mais elle est surtout très impatiente de se rendre au studio.

Le lendemain, Capucine se lève aux aurores pour réaliser son rêve. Arrivée au studio, elle est émerveillée. Toute la journée, elle évolue dans les décors des films : la gare de King’s Cross, le merveilleux Poudlard Express, et bien sûr, le phénoménal château de Poudlard. Quelle émotion de se trouver dans ces lieux mythiques qu’elle ne pouvait alors qu’imaginer. Elle visite les salles de classe, les couloirs de l’école, et participe aux attractions toutes plus amusantes les unes que les autres que le site propose. Elle prend de nombreuses photos et sort complètement subjuguée !

Lors de son dernier jour, elle visite le fameux Zoo, ce qui clôt en beauté son escapade londonienne. Dans l’Eurostar du retour, Capucine est encore toute émue d’avoir pu pénétrer l’univers magique d’Harry Potter. Elle n’en aime que plus encore l’œuvre, et a hâte d’être à la maison pour pouvoir à nouveau regarder les films, avec le frisson d’y avoir mis vraiment les pieds.

Ethan

L'Association Petits Princes

L'Association Petits Princes créée en 1987, réalise les rêves des enfants et des adolescents gravement malades.
La spécificité de l'Association Petits Princes porte sur deux points essentiels:

Pour un même enfant, plusieurs rêves peuvent être réalisés

L'Association Petits Princes est la seule association en France à réaliser plusieurs rêves pour un même enfant malade en fonction de l'évolution de sa pathologie.
Les bénévoles de l'Association sont en contact régulier avec les enfants pour un soutien dans la durée.
Un enfant qui vit ses passions et réalise ses rêves, c'est un enfant qui trouve une énergie supplémentaire pour se battre contre la maladie!

Un soutien pour l’ensemble de la famille

Parce que la maladie bouleverse tout l'univers familial, les parents et la fratrie vivent, dans la majorité des cas, les rêves aux côtés de l'enfant.

En savoir plus

Partenaire depuis 2016

Il y a 25 ans, les Laboratoires La Roche-Posay ont créé LIPIKAR pour soulager les peaux sèches, très sèches, à tendance à l’eczéma atopique. Ils ont créé LIPIKAR plus particulièrement pour améliorer le quotidien des enfants atopiques en aidant à apaiser les sensations de démangeaisons.

C’est naturellement que La Roche-Posay a décidé de soutenir l’Association Petits Princes. Depuis 2016, La Roche-Posay soutient l’association en participant au financement des rêves des enfants gravement malade pour les aider à se battre contre leur maladie.

Sophie Dumortier,
Directrice Générale La Roche-Posay France

Preview : False
loading : 0,673 sec