Vitamine E : définition et bienfaits en cosmétiques

Resources\Visuels\V4\Headers\Articles\INT\v_header_article_default.jpg

Caractérisée par un ensemble de qualités variées, la Vitamine E n’est pas seulement une substance essentielle au bon fonctionnement du corps, elle est aussi bénéfique pour la qualité de la peau. En effet, la vitamine E est d’abord antioxydante, mais elle joue également un rôle important dans l’hydratation de la peau et la conservation des produits cosmétiques. Elle est naturellement prisée dans l’élaboration de soins.

Qu’est-ce que la vitamine E ?

La vitamine E regroupe un ensemble de huit molécules organiques : 4 formes de tocophérols et 4 formes de tocotriénols. Selon son utilisation - alimentation, complément alimentaire ou cosmétique - elle revêt une de ces formes et dispense des effets similaires. À l’oeil nu, la vitamine E se présente sous la forme d’un liquide visqueux de couleur brune à l’odeur discrète.

La vitamine E a été découverte lors de recherches sur le lien entre le régime alimentaire et la fertilité réalisées entre 1922 et 1924. Un premier groupe de chercheurs constate que le régime alimentaire a une influence sur la fertilité en 1922. Au fur et à mesure des expérimentations, un deuxième groupe de chercheurs parvient à identifier le nutriment indispensable à la fertilité en 1924. C’est une vitamine. Ils la nomment “tocophérol” (du grec “topos” progéniture et “pherein” porter) et lui donne la lettre E pour l’intégrer à la liste des vitamines. En 1936, les progrès scientifiques permettent d’isoler la vitamine E mais il faut attendre 1968 pour qu’elle soit reconnue officiellement comme nutriment essentiel pour l’homme.

Indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, les apports en vitamine E sont assurés au quotidien par l’alimentation. On retrouve la vitamine E en grande quantité dans les huiles végétales (principalement huile de germe de blé, huile d’argan, huile de tournesol, huile de soja, huile d’olive, …) et en moindre quantité dans les céréales (blé, maïs, orge, …), les légumes verts et les poissons gras. Ses bienfaits sur l'organisme se caractérisent principalement par ses propriétés antioxydantes. 

En cosmétique, l’utilisation de la vitamine E est louée pour ses bienfaits anti-radicalaires puissants bénéfiques pour la peau et pour la conservation des soins, mais aussi pour ses propriétés hydratantes. Intégrée à une formule de soin, la vitamine E a une concentration de 0,1 à 0,5% selon son rôle (actif correcteur ou ingrédient de conservation). Contre les radicaux libres, elle agit en synergie avec les autres antioxydants comme la vitamine C. En effet la bonne combinaison d'antioxydants topique a un impact renforcé sur la peau, comparée à l’action d’une grande quantité d’antioxydants.

La vitamine E comme agent hydratant

Parmi ses nombreux bienfaits, la vitamine E est un hydratant puissant. Intégrée à la formule d’un soin hydratant pour la peau, elle forme un film occlusif à la surface de l’épiderme et renforce ainsi, à chaque application, le film hydrolipidique (barrière cutanée). Grâce à l’efficacité de la barrière cutanée, la perte insensible en eau, c'est à dire l'évaporation de l'eau contenue dans la peau, est enrayée. L’hydratation est maintenue et la peau reste protégée des agressions extérieures asséchantes (soleil, vent, froid ... ).   

L’application topique de vitamine E permet également de stimuler la microcirculation cutanée à l’origine d’un renouvellement cellulaire régulier et d’un teint lumineux.

La vitamine E comme actif anti-âge

La vitamine E est un actif anti-âge. Elle protège la peau de l’action des radicaux libres responsables de l’altération des cellules et de leur vieillissement accéléré. À côté d’une alimentation riche en antioxydants essentielle au bon fonctionnement de l’organisme, l’application d’antioxydants topiques comme la vitamine E permet de renforcer l’apport en antioxydants directement sur la peau et ainsi de lutter efficacement contre le vieillissement cutané.

Pour comprendre l'action de la vitamine E, revenons sur le phénomène à l’origine du vieillissement du corps, et de la peau en particulier. L’organisme produit naturellement des radicaux libres. L’oxygène que nous respirons est en effet à l’origine d’une réaction chimique oxydative permettant au corps de produire de l’énergie. Cette réaction chimique oxydative se produit à chaque seconde dans notre corps, y compris dans la peau, et prive certains atomes d’électrons. Nouvellement caractérisés par la présence d’un électron célibataire, ces atomes sont particulièrement instables, on les appelle les “radicaux libres”.  Agressifs, ils vont chercher à se stabiliser en s’attaquant aux molécules voisines. Privées d’un électron à leur tour, ces molécules deviennent instables et vont entraîner une réaction oxydative en chaîne à l’origine du vieillissement cellulaire. Heureusement l’action des radicaux libres est neutralisée par les antioxydants comme la vitamine E. À son contact, l’oxydation d’autres substances chimiques est neutralisée. En effet la vitamine E est altruiste et fait don d’un électron aux radicaux libres en demande et casse ainsi la réaction en chaîne oxydative. Le vieillissement cellulaire est ralenti et l’apparition des signes de vieillesse cutanée aussi.  

Il est intéressant de constater que la vitamine E agit en synergie avec les autres antioxydants comme la vitamine C ou l’acide férulique. En effet, dans une formule de soin une bonne combinaison d’antioxydants est préférable à la présence d’un seul antioxydant en grande quantité. Avec la vitamine C notamment, la vitamine E trouve une alliée de choix. En effet alors que la vitamine E fait don d’un électron, la vitamine C permet la régénération de la vitamine E dans le corps.   Certaines agressions extérieures comme la pollution, le soleil, le stress créent des réactions incomplètes susceptibles de libérer des radicaux libres à l’origine du stress oxydatif à l’origine d’un vieillissement cutané accéléré. Face au stress oxydatif, les antioxydants ont toute leur importance.

En complément d’une alimentation saine, il est intéressant d’apporter à la peau une réserve d’antioxydant supplémentaire à travers l’application de produits cosmétiques topiques pour : lutter de façon plus efficace contre le vieillissement cutané, compléter la protection notamment contre le soleil, agir sur l’apparition des rides et des taches brunes (hyperpigmentation).

La vitamine E, un conservateur naturel

Grâce à ses propriétés antioxydantes, la vitamine E est souvent utilisée comme conservateur naturel pour agir contre les radicaux libres responsables du rancissement. On la retrouve ainsi dans l’alimentation sous les dénominations E306 à E309 et au coeur de formules de soins cosmétiques pour en préserver l’efficacité.

Recommandé pour vous

Voir tous les articles

Produits associés

Voir tous les produits